L'aventure attend même les non aventuriers de la République dominicaine

Il est parfois bon de quitter votre zone de confort. Dans notre famille, c'est notre fils David qui est le grand aventurier. Il est toujours prêt à essayer la plus haute tyrolienne ou à sauter de la falaise la plus haute. Moi-même, je suis plus du type aventure douce comme la randonnée et le vélo, mais en République dominicaine, j'ai décidé de repousser mes limites.

Nous sommes arrivés à Punta Cana avec quelques activités extrêmes prévues. Nous avons commencé avec le bien nommé Bavaro Adventure Park. Il promettait la tyrolienne, le simulateur de vol, le dôme élastique et plus encore. David était comme un enfant qui ouvre des cadeaux à Noël. Il voulait essayer toutes les activités.

L'activité la plus extrême, la tyrolienne au-dessus de la forêt, a été la première chose que nous avons essayée. Ou plutôt, que David et mon épouse Sandy ont essayé. Ma peur des hauteurs s'est avérée plus forte que mon zèle pour les tests de limites.

Sur le robinet, zorbing ou descente dans une boule en plastique géante. Cela sonnait justement pour David. Je dois admettre que je me suis demandé si j'avais pris la bonne décision parentale en regardant mon fils descendre une grande colline à une vitesse assez élevée, mais il a adoré! Les guides se sont assurés qu'il était en sécurité.

Zorbing - Photo Stephen Johnson

Zorbing - Photo Stephen Johnson

Le simulateur de vol et le dôme à l'élastique ont également été mis à la disposition du public. Là encore, j'étais absent. David a commencé à douter de mes références en sports extrêmes. Le simulateur de vol était une grande grue avec un appareil de deltaplane qui permettait à une personne d’avoir une vue aérienne incroyable du parc. Dans le dôme à l'élastique, David a fait volte-face et asséché comme s'il était un artiste du Cirque du Soleil.

Dôme à l'élastique - Photo Stephen Johnson

Dôme à l'élastique - Photo Stephen Johnson

Parc d'aventure Bavaro - Photo Stephen Johnson

Parc d'aventure Bavaro - Photo Stephen Johnson

Soucieux de retrouver mon credo sportif extrême, j'ai embrassé avec enthousiasme notre dernière aventure, l'équitation. Ok, pas le sport le plus haut de gamme mais son nouveau pour moi, donc il se qualifie. Un cheval très calme me connaissait par cœur et nous guidait dans une fantastique activité familiale.

Après une journée complète de sports extrêmes de haut niveau, nous avions besoin d’une pause. Se prélasser au soleil, patauger dans la piscine et admirer la vue à Dreams Palm Beach La station était juste notre vitesse. Pour rester extrême, nous avons acheté une noix de coco à un vendeur le long de la plage qu'il a ouvert avec une machette.

David à la noix de coco - Photo Stephen Johnson

David à la noix de coco - Photo Stephen Johnson

Complètement rafraîchi et prêt à redevenir extrême, nous nous sommes aventurés à Manati Park. Le parc regroupe de nombreuses espèces présentes en République dominicaine et comprend l'expérience de nager avec les dauphins. Nous avons eu la chance de toucher, nager et même obtenir un baiser des dauphins. Un dauphin en particulier a semblé prendre plaisir à me sortir de notre groupe de douze personnes et à me choisir comme son favori! Nous avons également eu droit à un spectacle de dauphins spectaculaire où les dauphins ont démontré leur intelligence et leur beauté.

nage avec les dauphins - Photo Stephen Johnson

nage avec les dauphins - Photo Stephen Johnson

Les animaux tels que les flamants roses et les singes sont un autre point fort du parc et nous avons vraiment apprécié le centre de reproduction de l'iguane Rhinocéros, une espèce en voie de disparition, où nous avons pu accueillir plusieurs iguanes. Ils étaient très pacifiques, mais je pense toujours avoir gagné quelques points en tenant un iguane.

iguane rhinocéros - Photo Stephen Johnson

Photo Stephen Johnson

Notre dernière activité à Manati a été la reconstitution d’un village de Taino, puis une cérémonie et une danse de Taino. Les Taino étaient le plus grand groupe autochtone dans le contact pré-européen dominicain. La présentation et la performance ont respectueusement présenté l’histoire du peuple Taino.

Notre dernière aventure était La Hacienda où nous pourrions pratiquer la tyrolienne et le buggy entre autres activités.

Nous avons commencé par quelque chose appelé Safari, où nous avons sauté dans un camion de safari pour nous rendre dans un village dominicain reconstitué. David a eu à traire une vache et nous avons vu comment le chocolat et le café étaient produits. J'ai goûté le meilleur café de ma vie. Notre guide a également souligné de nombreuses plantes et fleurs trouvées dans la région.

Après le safari, il était temps de faire de la tyrolienne en télésiège. Ma peur des hauteurs me saisit à nouveau, érodant complètement ma crédibilité dans les sports extrêmes, alors ma femme et mon fils ont pris l'ascenseur jusqu'aux tyroliennes sans moi. Cependant, l'aventure est ouverte même à ceux qui attendent. Alors que je me tenais debout avec un guide du parc, ils m'ont partagé leur collation de canne à sucre directement de l'usine. Je n'ai pas pu résister quand ils m'ont offert un avant-goût et ont montré comment couper l'usine à la machette. Le seul sucre auquel je suis habitué est celui que je mets dans mon café. Les morceaux de canne à sucre sucrée et fibreuse étaient une nouvelle expérience et ne pouvaient pas être réalisés chez moi à Ottawa à la mi-janvier!



David et Sandy sont revenus sains et saufs avec David, affirmant que c’était la meilleure tyrolienne de sa vie. Pour notre dernière balade, nous avons fait un tour en buggy à travers la forêt où notre guide a habilement navigué sur les collines et les flaques d’eau pour nous donner le maximum d’adrénaline tout en gardant à l’esprit la sécurité.

La journée s'est terminée par un délicieux buffet de plats dominicains à La Hacienda. C'était le moyen idéal de terminer notre séjour en République dominicaine où nous avions testé nos limites (d'accord, principalement de David) et appris beaucoup de choses sur la riche culture.

Stephen Johnson est un rédacteur touristique basé à Ottawa, en Ontario. Il aime raconter ses voyages en famille avec son fils David et son épouse, Sandy. Les destinations préférées incluent Mexico, Washington DC et la République dominicaine. Il n'aime pas la tyrolienne.

Voici d'autres articles que nous pensons que vous aimerez!

Bien que nous fassions de notre mieux pour vous fournir des informations précises, tous les détails de l'événement sont sujets à changement. S'il vous plaît contacter l'établissement pour éviter toute déception.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *