Optimist Hill

J'ai un secret… Je déteste le ski. S'il vous plaît, ne le dites pas à mes enfants. Cette aversion n'a rien à voir avec un manque d'habileté de ma part ou la peur d'avoir des membres tordus dans une calamité spectaculaire provoquée par la neige et la vitesse, ni rien à voir avec le sport lui-même (je regarde 10 minutes de descente olympique tous les 4 ans comme tous les autres Canadiens pieux). Pas du tout. Je blâme le fait que j'ai passé ma vie à vivre dans les prairies chauves (pas de collines) espacées par intermittence avec la vie dans des zones côtières douces (pas de neige). Je manque simplement d'expérience, c'est pourquoi, lorsque mon mari et moi avons pris la décision d'élever nos jeunes au cœur de l'arrière-pays canadien, j'étais déterminé à leur donner l'expérience nécessaire pour tirer le meilleur parti de la longue et longue saison hivernale.

Au fil des ans, nous avons fait preuve de diligence raisonnable. Nous avons emmené les enfants skier à Table Mountain (Newsflash. Sauf si vous avez un dos très solide, les enfants de 2 ans sont peut-être un peu trop jeunes pour le sport). Nous avons passé la nuit à l'incroyable station de ski et de planche de Wapiti et avons finalement fait le grand voyage dans les Rocheuses canadiennes pour une action de descente en montagne… et nous avons les photos pour le prouver! Des visages souriants, des joues roses, des enfants en combinaisons de neige dodues levant le pouce devant un fond blanc aveuglant… Ce que ces précieuses photos ne montrent pas, ce sont les blessures persistantes au genou que j'ai subies, ni ne rendent justice aux innombrables heures passé à conduire vers des destinations de ski lointaines avec 3 enfants rusés à l'arrière. Tout cela pour dire que j'étais ravi d'apprendre que Saskatoon prévoyait de développer l'aire de loisirs d'hiver d'Optimist Hill!

Optimist HillAprès avoir effectué un quart de travail décent avec des rhumes, des grippes et des engagements sportifs mineurs, un rare samedi gratuit est apparu sur notre calendrier ce week-end dernier, et nous avons décidé d'en profiter. «Qui veut aller à Optimist Hill?» J'ai demandé et, pour une fois, la décision de notre famille a été unanime. Nous nous sommes habillés et sommes arrivés sur la colline pour l'heure d'ouverture à 10 h. Je ne peux pas dire si c'est la norme, mais ce jour-là, il n'y avait pas de files d'attente et en moins de 10 minutes, nous avions rempli nos papiers et avons eu nos billets de remontée et location d'équipement.

Avec un peu de cajolage astucieux, moi, le skieur réticent, j'ai convaincu tout l'équipage que la glissade sur tube serait l'activité parfaite pour notre visite inaugurale de la colline, calculant qu'une activité ne nécessitant pas légalement un casque doit certainement être plus sûre pour une personne de mon contexte géographique. Alors que nous montions sur le tapis magique, un mélange familier d'excitation et de terreur me retourna l'estomac. Mes enfants, comme d'habitude, ne partageaient aucun sentiment d'hésitation, alors je leur ai gracieusement accordé le privilège de faire l'essai. Avec des cris de «ça va être EPIC! Je vais vous battre au fond! et regarde cette maman! tous les trois de ma précieuse progéniture ont remis leur destin entre les mains de Dieu, ont sauté sur leurs tubes et, par un miracle de la physique, ont glissé au pied de la colline indemnes.

Mon tour.

«Est-ce que ce serait nul de redescendre la colline?» Je demande à mon mari.

"Oui mon cher."

D'accord. Tu peux le faire. Je m'entraîne moi-même. «Alors, je suis juste assis dans la chose?» Je demande à l'adolescent.

"Oui."

«Comme avec mes genoux?»

«Ce n'est pas grave, maman.

D'accord. 3 - 2 - 1. Et puis je le fais. Je fais du snow tube. Et c'est amusant! C'est exaltant! C'est… S & (%, je vais en arrière! Et j'accélère! Whoa! Et… je suis de nouveau face à l'avant! C'est mieux. Totalement faisable. Rapide mais faisable. Whee! Je pense. Je vais bien. Je pense! WHEEE! WHOOSH! L'air vole assez vite pour faire un bruit dans mes oreilles. Et… arrêt rapide! J'ai atteint les tapis d'arrêt indemne bien que je ne puisse rien voir à travers la brume de neige et de glace sur mes lunettes. C'est amusant, maman?

"OUI!" et, avec mes nerfs de débutants à bout, je pense que cela peut même être vrai lors de la prochaine manche.

Optimist HillNous montons et descendons la colline une douzaine de fois de plus, et les enfants commencent à me chevaucher, moi et mon mari, faisant le trajet vers le tapis magique avec beaucoup plus de vitesse. Je me rends compte avec une certaine satisfaction que cette activité est quelque chose qu'ils pourraient faire avec des amis assez facilement sans beaucoup de conseils parentaux. Toujours une victoire! Une autre victoire est ma propre relaxation croissante et mon plaisir inattendu de faire du snow tubing. Il est décidément plus doux que la luge et a l'avantage supplémentaire que l'ascenseur effectue tous les travaux pénibles en montée. Les heures passent et nous profitons d'une brève heure de déjeuner au chalet avec du chocolat chaud de la cantine et un pique-nique à emporter. Les enfants sont impatients d'en savoir plus et je trouve que je partage leur sentiment.

Alors que je me détends dans la journée, je me demande si mes sensations de plaisir pourraient un jour s'étendre au ski alpin. Lors de ma dernière descente alors que je fais face à l'impossibilité de la pente devant moi avec le soleil brillant dans mes yeux, je monte avec détermination dans mon tube et je suis transporté dans un temps et un lieu lointains… Nous sommes en 1992. Albertville, France. Je me dirige vers les drapeaux de départ du parcours du Roc de Fer. Je suis Kerrin Lee-Gartner et la seule chose qui me sépare de l'Olympic Gold est la pente, la neige et les millisecondes qui me sépareront de mes concurrents. Le vent fouette mon visage. Mes cheveux ruissellent derrière moi alors que le vent fait taire le monde à rien d'autre que le souffle de l'air alpin dans mes oreilles. Je franchis la ligne d'arrivée, jette un coup d'œil à l'horloge, et la foule se déchaîne…

Visitez Optimist Hill:

Heures: Lundi - Vendredi: 4h9 - 10h9 Week-ends et jours fériés: XNUMXhXNUMX - XNUMXhXNUMX
: Parc Diefenbaker
Site internet: www.optimisthill.ca/